Traces

Classé dans : Romans | 0

Vivre et mourir au temps des IA.

couverture framabook Traces

On croisera dans ce roman un ordinateur quantique, des champs de cannabis, la cathédrale d’Amiens, un authentique commerce triangulaire, des kibboutz dans les plaines de l’Aisne, une interview live de Mediapart menée par une intelligence artificielle, des morceaux des Doors et de Renaud, un chapitre sous le contrôle d’Amazon & Alphabet, un bon vieux PC sous GNU/Linux avec un vrai clavier, un réseau libre nommé unsecure ! !, un consultant en vie après la mort, une crypto-monnaie locale, des thanatoprogrammeurs et deux fendoirs picards.

Ce futur proche ne diverge de notre monde que par quelques détails : la découverte d’une théorie matérialiste de la vie après la mort, l’éviction par son propre pays d’une région impopulaire, un restaurant théâtre de massacres quotidiens…

Face à la technique qui les possède, à laquelle ils ont livré leur vie, face aux entreprises-léviathans auxquelles ils ont vendu leur âme, littéralement, les personnages essaient de vivre de leur mieux, surtout préoccupés par l’empreinte qu’ils laisseront à leur mort, trace incertaine de leurs derniers instants.

Voir la page du projet sur Punkardie.fr.


« Faut faire péter les fermes. Les fermes de données, tu plantais des données, il en poussait d’autres, toujours fertiles, toujours plus nourrissantes. Les IA en bouffaient du soir en matin. Faut les affamer, c’est la seule option. »

Auteur : Stéphane Crozat
Titre : Traces
Licence : Licence Art Libre
Prix : 16 EUR
ISBN : 979-10-92674-22-4
Première édition : juin 2018, Framasoft
Format : broché – 155 x 200 mm
Nombre de pages : 269


photo Stéphane Crozat
Stéphane Crozat est enseignant-chercheur à l’Université de Technologie de Compiègne. Il contribue au logiciel libre Scenari, publie ses supports de cours sous licence Creative Commons et, dans le laboratoire Costech, il s’intéresse de près aux relations entre homme, technique et société. (Voir aswemay.fr).